Bien s'épiler

Comment bien s’épiler les jambes ?

epilation-jambe
Comment bien s’épiler les jambes ?
5 (100%) 1 vote

Rien que d’entendre le terme « épilation », vous tremblez d’avance !

Vous imaginez une véritable torture, à laquelle vous n’êtes pas prête à faire face.

Pourtant, il existe des techniques d’épilation sans douleur, même lors de celle qui consiste à s’épiler à la cire.

Quelle que soit la technique d’épilation que vous choisirez, vous devez savoir que, plus vous êtes fatiguée, plus la séance sera douloureuse.

Il est également déconseillé de faire une séance d’épilation pendant les jours précédant les règles, ainsi que pendant les deux ou trois premiers jours de celles-ci, le corps étant à ce moment-là beaucoup plus sensible qu’habituellement. On attribue cette sensibilité aux hormones, qui jouent sur les sensations perçues par le corps.

Dans tous les cas, il est nécessaire de faire un gommage un jour ou deux avant, pour éviter les poils incarnés. Il est également recommandé d’éviter, pendant 24 heures après une séance d’épilation, de prendre des bains de soleil ou d’utiliser des crèmes contenant un parfum.

Il existe plusieurs techniques d’épilation pour les jambes.

– L’épilation à la cire,

– L’épilation au rasoir,

– La crème dépilatoire,

– L’épilateur électrique,

– L’épilation au laser ou à la lumière pulsée.

l-epilation-des-jambes-le-point-sur-les-differentes-me

L’Epilation à la cire

Dans cette technique, le poil est arraché, mais le bulbe reste intact.

Il est important de choisir le bon moment pour s’épiler : lorsque le poil mesure environ 5 mm.

Mais vous serez tranquille pendant 4 à 5 semaines.

Il est conseillé de commencer l’épilation des jambes par de petites surfaces, et sur des poils de 2 à 5 mm maximum. Il faut étendre la cire en couche fine, dans le sens de la pousse du poil, et tirer d’un coup sec. Afin de limiter la douleur, vous pouvez passer sur vos jambes des lingettes au menthol, qui désensibilisent un peu l’épiderme.

L’épilation à la cire peut se pratiquer à la maison ou en institut.

La solution de l’institut est recommandée pour les « douillettes ». En effet, vous serez moins tentée d’abandonner à la deuxième bandelette si c’est quelqu’un qui s’occupe de vous !

Certains instituts proposent des abonnements, ou des épilations sans rendez-vous.

A domicile, vous aurez le choix entre la cire chaude, froide, ou au sucre. La plupart des marques de cire ont mis au point de nouvelles techniques, et certaines proposent des crèmes « première épilation », ou des « cires orientales ».

Les adeptes de l’épilation traditionnelle pourront préparer elles-mêmes leur cire au sucre : une préparation à base de caramel !

L’épilation au rasoir

Cette épilation n’est préconisée que lorsque vous êtres pressée.

Car l’inconvénient majeur est que le poil repousse plus vite, et surtout plus dru.

Même si les fabricants fabriquent maintenant des rasoirs spécialement pour les femmes, vous vous retrouverez vite avec du « poil aux pattes », et une obligation de rasage journalier, et plus ça ira, plus vous aurez de mal à retrouver des jambes douces.

Certaines marques proposent des rasoirs 3 en 1, qui moussent, rasent, et hydratent en un seul geste.

Certains possèdent 5 lames, qui s’adaptent à toutes les courbes des jambes, pour un résultat impeccable.

Si vous voulez quand même privilégier cette solution, vous devrez appliquer, ensuite, sur vos jambes, une crème hydratante, à base d’aloé vera ou d’ylang-ylang, qui vous laissera une impression de bien-être et de fraîcheur. Il est préférable de prévoir un bon gommage la veille.

epilation-jambes-rasage

Les crèmes dépilatoires

La crème dépilatoire n’arrache pas le poil, elle le dissout, mais la racine n’est pas détruite.

C’est pourquoi les poils repoussent dans les quatre à cinq jours après la séance.

Là aussi, il est nécessaire de préparer la peau par un bon gommage la veille du jour J, et d’utiliser des crèmes à base d’huiles essentielles, qui laisseront votre peau douce et soyeuse, sans irritations.

Prendre une douche bien chaude avant l’épilation permet de dilater les pores, ce qui facilite l’extraction du poil. Si vous choisissez un kit dépilatoire rapide, il vous suffira de rester quelques minutes sous la douche, et d’éliminer le gel avec un rasoir sans lame.

Pour l’épilation spécifique des jambes, il faut laisser la crème agir pendant 5 à 8 minutes, et rincer abondamment à l’eau après.

En prenant soin de vous pendant quelques minutes, vous aurez des jambes douces environ deux fois plus longtemps qu’après un rasage.

L’épilateur électrique

Cet appareil vous garde une peau douce pendant environ quatre semaines.

Certaines marques proposent un épilateur alliant épilation et rasage, ce qui permet aux débutantes d’accepter plus facilement son utilisation. Durant les premières semaines, utiliser cet appareil sous la douche, avec une crème à raser ou un gel douche, afin de faciliter le glissement de l’appareil.

Avec cette technique dépilatoire, sur les jambes, la douleur est supportable. Certains modèles ont une tête pivotante, pour épouser parfaitement la forme de vos jambes.

Il faut prendre les poils dans le sens opposé à la pousse, et maintenir l’épilateur à un angle de 90° par rapport aux jambes. Maintenir ensuite une petite pression en étirant légèrement la peau.

100 % étanche, l’épilateur comporte une partie antidérapante, qui vous permet de le contrôler et d’éviter qu’il vous glisse des mains.

À lire: Comment bien s’épiler les aisselles

L’épilation définitive : laser ou lumière pulsée ?

Si vous en avez assez des crèmes dépilatoires, cires ou autres méthodes d’épilation, si vous trouvez que cela revient trop souvent, que c’est trop douloureux, ou trop astreignant, la solution définitive consiste en une épilation au laser ou à la lumière pulsée.

L’épilation au laser doit être faite en cabinet dermatologique, par un dermatologue.

L’épilation à la lumière pulsée peut éventuellement être faite par un Institut de Beauté, mais il faut savoir que c’est risqué de la part des esthéticiennes, et que certaines d’entre elles ont été poursuivies pour usage illicite de la médecine, car ce traitement est considéré comme un acte médical.

Une loi est actuellement en préparation, afin de préciser les actes pouvant être faits, ou pas, par des esthéticiennes.

Le laser, comme la lumière pulsée, consiste à émettre des photons, qui vont brûler les bulbes des poils, et les détruire définitivement. Ils ne brûlent que les bulbes pigmentés, et sont donc inopérants sur les poils blancs, roux ou blonds très clairs. Plusieurs séances seront probablement nécessaires pour débarrasser entièrement vos jambes.

A raison d’une séance tous les 2 à 3 mois, cela peut prendre jusqu’à une année, voire dix-huit mois. Pour une épilation spécifique des jambes, il vaut mieux prévoir les séances pendant l’hiver, afin que votre peau ne prenne pas le soleil avant votre rendez-vous.

À lire: Comment bien s’épiler les bras

La différence entre le laser et la lumière pulsée :

Le laser utilise une certaine longueur d’onde, tandis que la lumière pulsée ne trie pas les ondes. L’opérateur doit donc poser sur son appareil, des filtres qui vont faire un tri.

L’épilation au laser est peu douloureuse, car l’appareil est équipé d’un système de refroidissement, mais elle peut nécessiter quand même l’utilisation d’un gel anesthésiant.

La lumière pulsée est un peu plus douloureuse, car la chaleur est plus forte. On peut donc donner le même conseil que pour le laser : utiliser un gel anesthésiant avant la séance.

Lors de cette séance, il faut éviter d’avoir la peau bronzée, et encore moins auto-bronzée.

Il est nécessaire de se raser 4 à 5 jours avant, afin que le poil ait eu un petit temps de repousse.

Pour les jambes, la séance peut durer jusqu’à une heure.

Des lunettes de protection sont obligatoires, tant pour le laser que pour la lumière pulsée.

Certaines marques font des appareils à lumière pulsée, d’une puissance moyenne, pour une utilisation à domicile.

Les contre-indications

Avant de procéder à une séance d’épilation des jambes définitive, il est impératif de consulter un médecin, afin de voir si une hyper pilosité ne serait pas en rapport avec un problème hormonal, qui devra évidemment être traité en priorité.

Ce traitement est également déconseillé aux personnes souffrant de diabète ou d’épilepsie, ou bénéficiant d’un traitement photo sensibilisant.

epilation-jambes

Les prix des différentes techniques

Si les prix des crèmes dépilatoires et de la cire chaude ou froide restent raisonnables, il n’en est pas de même pour les techniques d’épilation électrique.

En ce qui concerne les appareils utilisables à la maison, les prix démarrent à environ 20 euros, et des kits complets peuvent aller jusqu’à 150 euros.

Dans le cas des séances d’épilation au laser ou à la lumière pulsée, les prix sont variables selon les cabinets et les instituts.

Pour une épilation totale des jambes, il faut environ 6 à 8 séances.

La technique au laser est la plus onéreuse. Elle se situera entre 300 et 400 euros.

La technique de lumière pulsée est un peu moins chère : il ne vous en coûtera que 200 à 250 euros.

À propos de l'auteur

Nathalie M- Team lumière pulsée

Bonjour tout le monde!
Rédactrice en chef et spécialiste de l'épilation. Je suis là pour vous aider à vous débarrasser définitivement de vos poils ;)

Laisser un commentaire

**SUPER PROMO**et réduction sur le BRAUN silk Expert IPL
x